Fermer le menu partenaire
Facebook Twitter Instagram

Ils témoignent

Photo de Adélie SALIN

Adélie SALIN

3ème année de doctorat à l’université de Poitiers en neurobiologie

"J’adore cette ville qui propose beaucoup d’activités, de spectacles et de sorties"

« Je suis née à Poitiers et j’ai effectué tout mon cursus universitaire ici. J’adore cette ville, c’est un territoire qui propose beaucoup d’activités, de spectacles et de sorties. On ne s’ennuie jamais si l’on est curieux. Il ne faut pas hésiter à s’investir dans la vie universitaire. La Maison des Etudiants organise beaucoup d’événements gratuits, les associations également. Cela permet de créer des liens, qui par la suite peuvent faciliter la construction de nos projets. Pour de nouveaux étudiants en sciences je peux conseiller les associations comme l’APUS (Association Poitevine Universitaire en Science), l’AGBS (Association Génération Bio-Santé) encore l’AFEP (Association Fédérative des Etudiants de Poitiers).

J’ai moi-même fait partie de l’association AGBS durant mon Master. Au début c’est difficile de se faire connaitre auprès des étudiants mais on est soutenus moralement et financièrement par le FDSIE (Fond de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes) qui regroupe l’Université de Poitiers, le CROUS et Grand Poitiers. À l’université on retrouve également de très bons enseignants chercheurs qui sont accessibles et investis dans nos projets.

J’ai eu beaucoup de soutien par l’université de la ville lorsque j’ai fait venir le festival « Pint of Sciences » à Poitiers il y a 3 ans. C’est un festival qui propose aux chercheurs de discuter de leur recherche avec le grand public… dans les bars. Lors de la mise en place de ce festival les gérants des bars ont été très enthousiastes et accueillants. Il est peut-être plus aisé de mettre en place ces rassemblements à Poitiers car il y a vraiment une proximité entre les personnes,  les liens sociaux sont authentiques !

Pour mon futur, après mon doctorat en fin d’année je vais chercher du travail dans la recherche et/ou la valorisation de la recherche. Je pense partir afin d’enrichir mon expérience dans une autre ville ou un autre pays mais je reviendrai sans doute travailler sur le territoire qui m’a valorisé durant toutes mes études.

Enfin je dirai qu’il faut devenir acteur de sa vie étudiante en s’intéressant et en participant à tout ce que le territoire a à nous proposer. »

Publié le

Retour en haut de la page